AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I just want to be alone « Lorenzo »

Aller en bas 
AuteurMessage
Ex Melany E. Calvin

Ex Melany E. Calvin

Disponible pour un topic? : Of course.
Date d'inscription : 31/10/2009
Age : 24

Statement of Belief
~Fourre tout~:

MessageSujet: I just want to be alone « Lorenzo »   Dim 8 Nov - 19:56



    Il y a de ces moments qu’on chérit, qu’on ne veut surtout pas qu’ils se terminent. Il y a de ces moments qu’on adore, qu’on préfère et qu’on veut garder avec nous. Pourtant, malgré la beauté du moment, le temps continue à s’écouler, la Terre à tourner. Malgré tout ça, les gens autour de nous continuent à marcher et leurs téléphones cellulaires continuent à sonner. Melany n’avait pas de machins comme ça. Elle ne voulait pas être rejointe et elle n’avait pas assez d’argent. Elle avait un téléphone à la maison et c’était tout. Elle aurait bien voulu en avoir un et en donner un autre à Verity pour qu’elles puissent se rejoindre n’importe quand. C’était impossible. Si elle voulait manger le reste du mois, en tout cas. La vie était si dure qu’elle n’arrivait pas à comprendre comment Dieu, s’il existait, pouvait laisser faire une chose pareille. Pourquoi était-elle dans la misère alors que ceux qu’elle côtoyait étaient riches? Pourquoi elle et pas un autre? C’était des questions qui resteraient sans réponses et que même les plus sages ne pourraient pas y répondre. Car si elle avait su qu’elle deviendrait ainsi à cause de Sawyer, vous pouvez être sûrs qu’elle n’aurait jamais voulu sortir avec lui. Elle aurait voulu rester loin d’un homme qui pouvait la détruire et ça aurait été parfaitement compréhensible. Sauf qu’elle ne le savait pas et puisqu’elle était éperdument amoureuse de lui, elle croyait absolument tout ce qu’il lui disait. S’il lui avait demandé de se jeter du haut d’un pont, elle l’aurait sûrement fait. C’est dire à quel point elle tenait à lui.

    Ce soir-là, elle n’avait aucune envie de se retrouver dans une chambre sale et malpropre avec un type tout autant dégueulasse dont la seule envie était de mettre ses grosses mains gluantes un peu partout sur son frêle corps. Elle savait qu’elle avait besoin d’argent et elle ne pouvait se permettre de manquer une journée. Mais ce soir-là, c’était différent. Si elle couchait avec un homme comme d’habitude, il y aurait un meurtre. La rage d’être si impuissante et si pauvre la consumait tout entière et elle se devait de l’extérioriser. Elle se sentait faible, elle voulait tant changer quelque chose à sa vie. Par elle-même. Voler ou même emprunter de l’argent à qui que ce soit n’était pas une option. Un peu orgueilleuse, Melany ne pouvait supporter l’idée d’être dépendante de quelqu’un. Elle savait qu’un jour ou l’autre, cette personne la laisserait tomber. Elle était parfaitement consciente qu’elle serait toujours seule. Même Verity partirait, un jour. Lorsqu’elle serait en âge de vivre sa vie et d’être réellement heureuse avec un homme riche et aimant, elle partirait. Rien que d’y penser, sa gorge se serrait. Verity, sa fille qu’elle aimait tant et qui réussissait à l’éloigner du suicide. Verity, son rayon de soleil. Elle ne pouvait pas partir. Car après.. Elle serait seule, affreusement seule. Personne n’allait pouvoir la sortir du trou dans lequel elle s’est plongée. Car l’orgueil la tuera, c’est certain. Elle devrait accepter l’aide qu’on lui donne.. Car sinon, c’est la fin. Mais peut-être que c’est ce qu’elle veut, en finir?

    Le phare était tranquille, car les curieux s’en tenaient loin. Certains croient vraiment à ces histoires de fantômes. C’est réellement stupide. Melany ne se laissait pas berner. Le phare était plutôt un endroit où elle pouvait se réfugier et oublier tous ses problèmes en regardant le ciel étoilé. La lune était pleine, ce soir-là, de quoi éloigner tous les touristes. Imaginez, le phare hanté en plus de la pleine lune. C’est sûr, nous allons tous mourir. Bref. La jeune femme allait à son point de prédilection lorsqu’elle entendit un éclat de voix. Elle se figea, regardant lentement autour d’elle. Qui pourrait bien venir ici à une heure pareille? Frissonnant, elle resserra son manteau autour d’elle. Elle recommença doucement à marcher, plus incertaine qu’au départ. De nouveau, elle entendit des bruits, mais c’était des bruits de pas. Puis, sans aucun avertissement, elle fut tirée derrière un amas de pierre. Elle ouvrit la bouche pour crier, mais l’homme qui lui faisait face posa une main sur sa bouche. Lorsqu’elle le reconnu, elle ferma les yeux et expira doucement l’air qu’elle retenait dans ses poumons. Elle échangea un regard interrogateur avec Lorenzo – car c’était bien lui – qui pointa simplement le haut du phare. Elle comprit rapidement lorsqu’elle entendit des voix.

      HOMME1 « Mais merde, comment elle a fait, la gonzesse, pour disparaître aussi vite? Si ça continue, j’vais vraiment croire aux fantômes. »
      HOMME2 « Franchement. On va la retrouver, tu vas voir, mec. Énerve-toi pas pour rien. »


    Ils passèrent à côté de Melany et Lorenzo sans même jeter un coup d’œil dans leur direction, trop furibonds pour faire quoique ce soit. Collée contre le jeune homme, elle sentait son cœur battre et étrangement, ce bruit plutôt régulier la rassura. Ils attendirent silencieusement que les hommes disparaissent et qu’ils n’entendent plus aucunes voix et ils se relevèrent.

      MELANY « Bon sang, Lorenzo, mais que faites-vous ici? »


    Malgré tout ce qu’ils avaient partagé, elle n’arrivait pas encore à le tutoyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Bianchi
I know you want to play with me
Lorenzo Bianchi

Disponible pour un topic? : Eu ... Je suis un peu surchargé en ce moment. Mais voyez avec ma secrétaire, elle vous dira lorsque
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 26

Statement of Belief
~Fourre tout~:

MessageSujet: Re: I just want to be alone « Lorenzo »   Lun 16 Nov - 0:09

Comme tous les soirs de pleine lune, Lorenzo s'était accordé un petit footing au bord de la mer. Alors qu'il passait devant le phare, majestueux sous ses rayons bleutés, il entendu des voies. Au début il cru être victime d'une hallucination ou alors que toutes ces légendes de fantômes étaient vraies. Mais c'est alors qu'il faisait le tour de ce colosse qu'il remarqua deux hommes. Ils n'étaient pas vraiment discret puisque Lorenzo, à quelques mètres derrière eux, pouvait entendre tout ce qu'ils disaient. Et le sujet de leur discutions le dégouta subitement. Ces deux êtres immondes avaient un peu trop but et repérer une jeune femme qui passait par la, seule. Ils avaient prévu un plan pour la suivre, la coincer et la violer. Lorenzo était écœuré par ces hommes sans cœur et pensa tout de suite qu'ils ne méritant pas de vivre plus longtemps. Le jeune homme faillit en vomir. Il se retint de les rattraper et de les battre à mort. Lorenzo est certes un coureur de jupon, mais il respecte les femmes et les aimes pou ce qu'elles sont.

C'est pour cela que le jeune homme, aussi rapide que l'éclair, fit demi-tour pour rattraper la jeune femme qui leur servait de cible. Et, alors qu'il arrivait à sa hauteur, il la reconnut. C'était Melany, une jeune femme qu'il avait connut sur les trottoirs et pour qui il éprouvait une immense sympathie. Il ne voyait pas trop pourquoi elle était là, seule, aux abords du phare, alors qu'elle aurait due être dans les rues de Chatam à la recherche d'un énième client. Peu être qu'aujourd'hui, elle n'avait pas pu résister à la tentation de ne contempler que la lune du haut du phare. Surement d'ailleurs, puisqu'elle lui avait dit, ce soir là, que ce n'était pas toujours facile pour elle d'accepter ce métier de substitution et que de nombreuses fois elle aurait aimé tout laisser tomber. Ce même soir, lui lui avait confié ses origines, son père, la mafia, ses crimes et tout ce qui est assez peu enviable dans sa vie. Oui, ce soir là avait été une soirée de confidence, juste après que Lorenzo ai vu sa petite fille, qui s'était échappé de chez sa "tante". Il lui avait même proposé de lui prêter, voir même de lui donner, et il le referait jusqu'à ce qu'elle accepte ou qu'elle se sorte de cette situation car il estime que ces personnes qui en on bavé et jamais rien demandées en retour on droit au bonheur plus que tout autre.

Bref, alors qu'il se rapprochait d'elle, il se cacha derrière un arbre d'où il l'attendit. Elle ne fut pas bien longue à arrivé, et malheureusement ces deux poursuivants aussi. Il profita d'un moment inattention de leur part pour attraper la jeune femme par le bras, et la coucher derrière un amas de cailloux juste à côté de l'arbre. De là, les deux hommes ne pouvaient pas les voir. Alors qu'elle ouvrit la bouche pour crier, il lui posa délicatement la main sur la bouche, lui laissant le temps de se remettre du choc et de le reconnaitre. Une fois ces esprits retrouvés, il la libéra, tout en restant sur elle, ils n'était pas encore sortis d'affaire. Cependant, Lorenzo veilla à ne pas trop se coller à elle et se maintient à quelques centimètres du corps de la jeune femme par la force de ses bras. Il fit cela tout d'abord parce qu'il ne voulait pas l'écraser, et puis parce qu'il était en sueur et ne voulait pas la mouiller.

Quand il retourna sa tête vers elle pour lui sourire, il remarqua son regard interrogateur. Il lui répondit par un petit geste de la main en direction du phare, et de ses deux poursuivants. Elle n'eus pas à se creuser la tête plus longtemps car les deux hommes se signalèrent tout seuls.


« Mais merde, comment elle a fait, la gonzesse, pour disparaître aussi vite? Si ça continue, j’vais vraiment croire aux fantômes. »
« Franchement. On va la retrouver, tu vas voir, mec. Énerve-toi pas pour rien. »


Oh non, ils ne la retrouveraient pas ! Lorenzo en avait décidé autrement et si par malheur ils parvenaient à lui toucher ne serai-ce qu'un cheveux, il se ferait un plaisir de leur faire la peau. Alors qu'ils passèrent à quelques centimètres d'eux, Lorenzo eu le réflexe de se coller un peu plus à Melany pour éviter de dépasser, on ne sait jamais. C'est alors qu'il se retrouva collé au corps de la jeune femme. Il sentait son cœur battre sous sa poitrine. Elle ne semblait plus effrayée.

Ils attendirent comme ça jusqu'à ce que les deux hommes ne soient plus en vue et que leurs voies ne soient plus audibles. Alors, il purent se relever, Lorenzo bouillonnant encore de rage contre ces monstres, et Melany le questionna.


« Bon sang, Lorenzo, mais que faites-vous ici? »

Même après leur nuit de tendresse et de confidence, elle n'osait pas le tutoyer, cela faisait sourire Lorenzo et il se concentra sur elle, plus soulagé que ces deux hommes soient partis (il ne voulait pas commettre un meurtre de plus, mais si ils étaient resté, il n'aurait pas hésité bien longtemps). Il la regarda droit dans les yeux et lui expliqua le pourquoi du comme il lui avait sauvé la vie.

« Je viens de te sauver la vie ma très chère Melany. Je faisait mon footing, un peu plus loin quand j'ai croisé ces deux ordures. J'ai entendu ce qu'ils projetaient de te faire et j'ai foncé sans réfléchir. Quoi que, j'aurais pu les tuer aussi, s'aurait était encore moins réfléchi ... Bref, le fait est que je suis tombé sur toi quand j'ai fait demi tour et que je t'ai sauvé la mise. Tu sais ce que ces salauds voulaient te faire ?! Si ils étaient resté ne serait-ce qu'un minute de plus, je croit que je les aurait massacrés ... »

La rage de Lorenzo remonta à la surface alors qu'il prononçait ses mots. Il se calma, inspira et expira profondément, en fermant les yeux et en imaginant des choses joyeuses. Une fois calmé, il rouvrit les yeux, et sourit à Melany qui le regardait. Elle était vraiment belle, d'une beauté pure qui semblait intacte malgré tout ce qu'elle avait due subir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nymphadora.forumactif.com/
Ex Melany E. Calvin

Ex Melany E. Calvin

Disponible pour un topic? : Of course.
Date d'inscription : 31/10/2009
Age : 24

Statement of Belief
~Fourre tout~:

MessageSujet: Re: I just want to be alone « Lorenzo »   Ven 20 Nov - 4:13

    Finalement, le vieux phare était peut-être hanté, mais pas par ceux qu’on croit. En effet, ce qu’il y avait ici était bien pire qu’un simple fantôme. Un simple fantôme réussit simplement à nous faire peur. On sent des courants d’air froid, on voit un nuage de brume se mouvoir lentement puis disparaître subitement. On entend des bruits étranges, des voix et des rires. Lorsqu’on y croit, ça suffit pour nous faire sortir du phare. Melany n’y croyant pas du tout, elle avait pourtant trouvé bien pire que des fantômes : deux mecs ayant des idées et des désirs plutôt.. Non, soyons francs. Des idées et des désirs carrément dégoûtants. Elle n’avait jamais adhéré à l’idée de pouvoir forcer quelqu’un à avoir une relation sexuelle. Avec n’importe qui, d’ailleurs. Le sexe est un plaisir, un choix et non pas une obligation. Sauf dans quelques cas que Melany connaissait malheureusement par cœur. Elle en était simplement trop consciente. Elle avait trop d’expérience en ce domaine. Pour elle, ce n’était pas un plaisir, ou plutôt plus un plaisir. C’était une litanie, un long cercle vicieux duquel elle n’était pas capable de se sortir. Quelque chose de mesquin qui l’entraînait toujours plus profondément. Elle ne comprenait pas, elle ne voulait pas comprendre pourquoi la vie s’acharnait à la faire sombrer. Ne méritait-elle pas une vie comme les autres, une vie ordinaire avec les gens qu’elle aime? Non, apparemment pas. Commençons déjà par le début, avec Sawyer. Mettons qu’il ne s’est pas forcé pour la rendre heureuse, n’est-ce pas?

    FLASH – BACK

    Elle sourit délicatement en suivant du bout des doigts le tracé de ses lèvres. Elle en était absolument certaine : elle était amoureuse. Complètement folle de lui. Depuis le jour où leurs regards s’étaient croisés. Elle l’aime. Chaque jour un peu plus. Elle l’aime. Elle rit à ses blagues et fond devant son regard. Elle l’aime. Rien n’est impossible pour eux désormais. Elle l’aime. Il lui a promit tant de belles choses d’une voix si chaude et si rassurante qu’elle le croit naïvement. Elle l’aime. Jamais elle ne pourra le quitter. Il compte trop pour elle. Elle l’aime. Tout simplement, sans artifices. Un amour pur et sans limites. Elle l’aime. C’est toujours pareil et jamais ça ne changera. Elle l’aime. Elle en est sûre, c’est l’homme de sa vie. Elle l’aime. Elle est folle de sa mâchoire carrée, de son front large, de ses yeux sombres, de ses lèvres tièdes et de ses sourires. Elle l’aime. Jamais, jamais on ne pourra essayer de lui faire avouer le contraire car.. Elle l’aime. C’est tout, ce n’est rien. Ce n’est que deux ou trois mots, mais ça veut tellement dire. Ces mots font maintenant le sens de sa vie. Maintenant, elle sait où elle s’en va. Car elle l’aime, et ça, c’est indéniable.

    FIN FLASH – BACK

    Oh oui, elle se rappelle tous ces moments passés avec lui. Elle se rappelle de l’amour qu’elle a éprouvé pour lui et qu’elle éprouve toujours, bien malgré elle. Car elle a plus envie de le serrer dans ses bras que de le gifler. Sa tête lui ordonne de le détester, mais son cœur ne suit pas. Elle veut lui faire aussi mal qu’il lui a fait mal mais n’y parvient pas. Lorsqu’elle le croise, lorsqu’elle le voit de loin ou à la télévision, et que leurs regards semblent se croiser, sa gorge se noue et elle ne sait plus quoi dire. Elle est toujours amoureuse et en est bien consciente.

    FLASH – BACK

    Elle pouvait crier, elle pouvait pleurer. Elle pouvait le frapper, elle pouvait le supplier. Ça ne changerait absolument rien. Il partait, et quoiqu’elle fasse, il ne reviendrait pas. Il n’était déjà plus là. Il l’avait laissé seule, sans rien pour l’aider et la retenir. Elle venait d’apprendre qu’elle était enceinte. Folle de joie, elle était rentrée à la maison pour le voir. Parti. Ses affaires avaient disparu. Sa présence lui faisait comprendre qu’il n’était plus là. Il ne reviendrait pas. Jamais. Elle et son enfant seraient donc seuls pour survivre, et Melany savait qu’elle n’avait pas beaucoup d’argent, voir vraiment peu. Alors elle prit une décision qui changea sa vie (avait-elle le choix?) celui de devenir prostituée. Même si ça la dégoûtait.

    FIN FLASH – BACK

      MELANY « Je sais! » lâcha-t-elle plus froidement que voulu. Car elle lui en était reconnaissante. Mais pourquoi l’avouer? « Je voulais savoir ce qu’un homme comme vous fait dans une place comme ça.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I just want to be alone « Lorenzo »   

Revenir en haut Aller en bas
 
I just want to be alone « Lorenzo »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LORENZO SPERLONGA
» Lorenzo HERCOLANI [Ils les auront, leurs frites]
» PRIS ; Lorenzo Llywlyn (m) feat Jared Leto
» Lorenzo (+) I wanna scream and shout and let it all out.
» LORENZO DI MATTEO #(213) 116 - 1009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I Shall Remember :: REKOHU : CHATAM IN ALL HER PARADISE :: Point Munning :: The Old Man's Headlight-
Sauter vers: